Collomb réélu dès le premier tour

Frédéric Crouzet - ©2008 20 minutes

— 

Raz de marée à gauche. Le maire PS de Lyon Gérard Collomb a été confortablement réélu hier soir en raflant dès le premier tour six des neufs arrondissements (1er, 3e, 5e, 7e, 8e et 9e) et en totalisant 52,96 % des voix. Son équipe d'« Aimer Lyon » s'est même payé le luxe de faire basculer dès hier le très symbolique 3e arrondissement, bastion de droite où se présentait son principal opposant Dominique Perben (lire page 3). Et il s'en est fallu de peu pour que le 4e arrondissement reste à gauche dès le premier tour. Le maire sortant Dominique Bollier (PS) a été mis en ballottage à seulement une soixantaine de voix près. La gauche a aussi progressé dans le très conservateur 6e arrondissement, faisant jeu égal avec la droite sortante (43,32 % pour le PS contre 45, 38 %).

«Je pensais gagner mais pas avec une telle ferveur populaire. Je suis surpris. C'est l'ensemble des Lyonnais qui a gagné », a lancé Gérard Collomb, la larme à l'oeil en sortant de son bureau. Il a promis que son équipe « serait à la hauteur des espérances. Au-delà des sensibilités, on va travailler ensemble. » Hier soir, les personnalités d'autres partis ralliés à sa candidature se pressaient déjà à la mairie, comme l'ancien ministre Azouz Begag (MoDem). En traversant les grands salons de l'hôtel de ville, Gérard Collomb a également croisé Bernard Rey, un adjoint UMP à la mairie du 3e qui a voté Collomb. « Merci à toi », lui a-t-il lancé.