La gauche ne bouscule pas la droite dans ses bastions

Ludovic Meignin - ©2008 20 minutes

— 

Le maire PS d'Illkirch-Graffenstaden a lui-même confié qu'il ne s'attendait pas à l'emporter aussi largement. Face à son concurrent UMP-MoDem Jean-Claude Haller, Jacques Bigot a été réélu hier soir dès le premier tour avec près de 70 % des suffrages exprimés, selon les résultats partiels disponibles à l'heure de notre bouclage. Sa ville, était jusqu'alors la seule commune socialiste de la Communauté urbaine de Strasbourg (CUS). La donne pourrait bien changer. Car outre le fait que Roland Ries est arrivé largement en tête hier soir à Strasbourg, le Parti socialiste est bien placé à Schiltigheim. Son candidat Raphaël Nisand est arrivé en tête avec 32,44 % des suffrages selon les dernières estimations communiquées hier soir. Jean-Marie Kutner (gauche moderne-UMP) arrive loin derrière lui avec un peu plus de 17,12 % des voix. Andrée Muchenbach (SE) le talonne en réunissant 17,02 % des suffrages. Viennent ensuite l'écologiste Danielle Dambach (11,95 %) et Michèle Plataret (DVD) avec 11, 80 %.

Dans le reste de la CUS, pas de surprise à Lingolsheim où Yves Bur (UMP) est très largement réélu dès le premier tour avec 65,37 % des voix. Son adversaire socialiste, Jean Chaumien, remporte quant à lui 34,63 % des suffrages exprimés. Plus de 1700 voix séparent les deux hommes. Autre commune de la CUS qui reste à droite dès le premier tour : Bischheim. Le maire sortant UMP André Klein-Moser est réélu avec 53,69 % des votants face à Richard Sancho (PS). Enfin à Eschau, le maire sortant Jean-Louis Freyd est réélu avec 67,63 % des suffrages.