Les assesseurs bénévoles se mobilisent pour la communauté

P. W. - ©2008 20 minutes

— 

Ils passent leur dimanche derrière les urnes. Quelque 257 assesseurs bénévoles ont secondé hier les fonctionnaires de la CUS dans les 213 bureaux de vote ouverts à Strasbourg. « Il s'agit surtout de seniors et dans une moindre mesure d'étudiants, explique Isabelle Deslis, du service élections de la ville. Ce sont des gens qui veulent se rendre utiles. » Parmi eux : Fidèle, 33 ans, agent d'accueil au TNS. Hier, il s'est levé tôt pour installer à 7 h 15 le bureau de vote 401 aménagé dans le lycée René-Cassin. « C'est bien que de simples citoyens s'investissent sans que cela ne coûte un rond à la collectivité, explique-t-il. Les élections génèrent déjà assez de frais ». Seul regret : « Les électeurs sont parfois obligés d'attendre. Malheureusement, nous ne pouvons aller plus vite que la procédure. Ce n'est pas comme dans un grand magasin, on ne peut pas ouvrir une caisse supplémentaire en cas de rush. »