Strasbourg: Fabienne Keller bousculée par Roland Ries

MUNICIPALES Elle n'obtient que 34,03% des voix contre 43,81% des voix pour son rival socialiste ...

JH, avec Ludovic Meignin à Strasbourg

— 

C’était une des villes-symboles de la vague bleue en 2001. A Strasbourg, la maire sortante UMP Fabienne Keller est en ballottage défavorable. Selon les résultats définitifs, elle n'obtient que 34,03% des voix contre 43,81% des voix pour son rival socialiste, Roland Ries.

«Je prends bien sûr en compte ce résultat même si je l'aurais souhaité plus favorable, a réagi la maire de Strasbourg. Mais le débat continue jusqu'à dimanche et je vais aller de nouveau aller sur le terrain à la rencontre des strasbourgeois la semaine prochaine».

Fabienne Keller explique ce résultat défavorable par «une toile de fond nationale». Pour le candidat socialiste, «la campagne nous a permis de mesurer à quel point les strasbourgeois étaient dans l'attente d'un véritable changement et nous le voyons ce soir». Ries devrait pouvoir compter sur les 6,34% des voix obtenus par les Verts, et une partie des 5,72% rassemblés par le Modem.

L'extrême droite aux environs de 5%
Cotelle, pour le Front national, est crédité de 2,84%, tandis que Spieler (Alsace d'Abord) recueille 2,17%.


Le PS est aussi en bonne passe à Illkirch-Graffenstaden : Jacques Bigot, le maire PS sortant, a été réélu avec un peu moins de 70 % des voix. Il pourrait prendre la présidence de la Communauté urbaine de Strasbourg, si le socialiste Roland Ries venait à emporter Strasbourg.