Delanoë en ballottage favorable, «rassemblera dans la clarté»

MUNICIPALES Le maire sortant récolterait autour de 42% au premier tour...

P.K.

— 

AFP

Ce n'est pas un raz-de-marée, mais Bertrand Delanoë peut être satisfait des résultats du premier tour de l'élection municipale parisienne. Selon une estimation Ipsos/Dell pour 20Minutes, le maire de Paris récolterait 41,9% des voix, contre 27,7% à l'UMP François de Panafieu, et 8,9% à la candidate MoDem Marielle de Sarnez (avec une abstention de 43,2%).

Denis Baupin, chef de file des Verts, recueillerait 6,7% des voix, à peine suffisant pour offrir la majorité absolue des suffrages à Bertrand Delanöe, mais plus que les derniers sondages, qui le donnait autour de 5%.

Quelles alliances?

Seule solution pour François de Panafieu: en appeler à Marielle de Sarnez. La candidate UMP a souhaité dimanche «clairement un rapprochement» avec le MoDem pour le second tour des municipales dans la capitale, appelant les Parisiens à se mobiliser à cette occasion, dans une déclaration sur France 3. Pas certain que son appel soit entendu .

Marielle de Sarnez, chef de file du MoDem aux municipales à Paris, a envisagé dimanche soir sur France 2 «un partenariat» avec la gauche dans le XIVe arrondissement de Paris, où elle est tête de liste MoDem, devancée, selon un sondage, par la liste du maire PS sortant Pierre Castagnou.

Quid des Verts? Bertrand Delanoë n'a pas fermé la porte avec à un nouvel accord avec ses anciens alliés: «dès les prochaines heures nous travaillerons avec les Verts pour construire l'union nécessaire pour le second tour».

Le maire sortant n'a pas cité les partisans de François Bayrou dans son discours, dimanche: «Nous devons rassembler dans la clarté et dans la cohérence avec les convictions expriimées au premier tour. Je rassemblerai dans la loyauté.»

Dans les arrondissements

Pas de surprises dans le Ier arrondissement, la liste du maire sortant Jean-François Legaret (UMP) est arrivée en tête du premier tour des municipales, avec 43,1% des voix, contre 37,4% à celle menée par Seybah Dagoma (PS).

Ballottage difficile pour le maire sortant du IIe arrondissement Jacques Boutault, crédité de seulement
29,93% des suffrages, moins que sona dversaire Sylvie Wieviorka (33,12%). L'UMP Christophe Lekieffre avec 22,91% n'est presque plus dans la course. Le MoDem François Giuliana (9,22%) pourrait jouer les arbitres.

Réleection tranquille pour le socialiste Pierre Aidenbaum dans le IIIe arrondissement, le socialiste a été réélu au premier tour avec 55,8% des voix, contre 20,5% à Martine Weill-Raynal (UMP).

Soulagement pour la maire sortante Dominique Bertinotti (PS) dans le IVe arrondissement. Sa liste est arrivée nettement en tête au premier tour des municipales, avec 48,5% des voix, contre 31,3% à celle menée par Vincent Roger (UMP).

Dans le Ve arrondissement, la liste de l'inamovible maire UMP Jean Tiberi, est à égalité à 37% des voix au premier tour des municipales avec sa rivale Lyne Cohen-Solal (PS), devant Philippe Meyer (Modem, 14%), selon une estimation TNS-Sofres.

Jean-Pierre Lecoq bien aprti pour être réélu dans le VIe. Avec 46,93%, il devance largement la liste PS de Romain Lévy (33,35%), la seule à pouvoir se maintenir.

Rachida Dati manque de peu l'élection au 1er tour dans le VIIe arrondissement. Elle recueille 49,50% des suffrages, contre 22,71% à la liste PS, et 15,69% pour le MoDem.

Dans le VIIIe arrondissement, la liste UMP conduite par le député Pierre Lellouche a été devancée par la liste du maire sortant François Lebel (UMP dissident), avec 35,5% des voix contre 33,4%. Dans la soirée, Pierre Lellouche a appelé à une fusion avec la liste de François Lebel.

Dans le IXe, le maire sortant socialiste Jacques Bravo frôle la reélection au 1er tour avec 49,2% des voix, contre 30,8% à Delphine Burkli (UMP).

Le PS très bien parti dans le Xe arrondissement. La liste de Rémi Féraud a recueilli
48,54%, loin devant les 15,91% de l'UMP Lynda Asmani.

Dans le XIe, Patrick Bloche a été élu au premier tour, remportant 55,1% des voix, contre 19,8% à Claude-Annick Tissot (UMP).

L'arrondissement-clé, le XIIe, ne devrait pas échapper à la gauche. La maire sortante, la PS Michèle Blumenthal, aurait 46,1% des voix, contre 24,2% à son adversaire UMP Jean-Marie Cavada.

Dans le XIVe, le sortant Pierre Castagnou pour envisager le second tour avec sérénité. il devrait recueillir 43,5% des suffrages contre 21,9% à son opposante Marie-Claire Carrère-Gee, et 13,9% à la MoDem Marielle de Sarnez.

Seul arrondissement gagné par la droite, dès le premier tour, le XVIe arrondissement a voté pour le député UMP Claude Goasguen. Il a obtenu 51,7% des voix

Consolation pour Françoise de Panafieu, la chef de file UMP est arrivée en tête dans le XVIIe arrondissement, avec 44% des suffrages, devant celle d'Annick Lepetit (PS, 36,2%).

Dans le XVIIIe arrondissement, les discussions s'annoncent tendues les Verts et le PS. Les Verts (Garel), en ballottage, obtiennent 10,36% des voix, le maire sortant Daniel Vaillant PS frôle la barre des 50%, et l'UMP Roxane Decorte se maintient au second tour avec 18,22% des suffrages.

Dans le XIXe, La liste menée par le maire sortant Roger Madec (PS) l'a emporté dès le premier tour avec 52,1% des suffrages.

Dans le XXe arrondissement, la gauche est en ballottage contre la gauche. La liste PS de Frédérique Calandra, investie par Bertrand Delanoë, obtient 38,32% des suffrages. La liste du maire sortant socialiste dissident, Michel Charzat, recueille, elle, 16,03% des voix.