Municipales

« Il y a eu très peu de débat politique, projet contre projet »

Pierre Mathiot

Pierre Mathiot

Directeur de l'Institut d'études politiques de Lille

Comment avez-vous vécu la campagne municipale à Lille ?

Elle a mobilisé de nouveaux outils, outre Internet et les blogs. Il y a eu des tee-shirts et des camions à l'effigie des candidats, comme aux Etats-Unis.

Au détriment du débat ?

Il y a eu très peu de confrontations et donc très peu de débat politique, projet contre projet. Par tactique, Martine Aubry n'avait pas d'intérêt à débattre avec Sébastien Huyghe. Cela aurait pu le relancer alors qu'il s'enfonçait jour après jour.

Et les petits candidats ?

Comme d'habitude, ils ont souffert de la médiatisation des quatre gros [Martine Aubry, Sébastien Huyghe, Eric Quiquet et Jacques Richir]. Cela pose un réel problème de démocratie.