Menacé, le PC espère bien garder ses bastions

F. L. - ©2008 20 minutes

— 

Le « communisme municipal » sauvé par Nicolas Sarkozy ? En début d'année, la droite espérait bien mettre la main sur plusieurs communes forteresses du Parti communiste, notamment Aubagne, où l'UMP était arrivée largement en tête, à la présidentielle comme aux législatives. Depuis, le président de la République a dévissé dans les sondages de popularité, et un vote-sanction contre l'UMP se profile à l'horizon des municipales. Tout bénéf' pour le parti communiste, qui a réussi à rassembler toute la gauche derrière lui à Aubagne. Le PC part également favori à Arles et à Gardanne. De son côté, le parti socialiste pourrait lui aussi bénéficier du vote-sanction pour conserver la mairie de Vitrolles. A Istres, en revanche, le PS pourrait souffrir de la guerre fratricide qu'il livre contre l'ex-socialiste François Ber- nardini.