Trois membres du MoDem protestent contre leur déconnexion

S. d’A.- ©2008 20 minutes

— 

De la friture sur la ligne. Trois adhérents, suspendus par le MoDem, intentent une procédure en référé auprès du Tribunal de grande instance de Paris. Sylvie Robin et Bruno Rouzade, qui se présentent sur la liste d’Alain Rousset (PS), et leur porte-parole Olivier Defossez, ne digèrent pas leur sanction.

«Les statuts du parti, qui prévoient des investitures pour les villes de plus de 10.000 habitants, n’ont jamais été respectés à Bordeaux», regrette Olivier Defossez, qui affirme ne «pas avoir eu le droit de s’expliquer devant le comité national d’arbitrage et de contrôle» qui les a exclus. Ces trois adhérents affirment que leur mouvement a représenté 48,8% des voix sur Bordeaux contre 40% pour celui de Didier Cazabonne responsable du MoDem en Gironde, lors des élections au Conseil national. Selon eux, une quarantaine d’adhérents ont été suspendus en France, dont trois à Mérignac.