Quelle serait une bonne victoire pour le PS?

MUNICIPALES Avoir la majorité des villes de plus de 20.000 habitants…

A.S avec agence

— 

Le Parti socialiste "fera tout", notamment au parlement, pour que le gouvernement renonce à faire voter la fusion de Gaz de France et de Suez, a déclaré lundi son porte-parole Julien Dray.
Le Parti socialiste "fera tout", notamment au parlement, pour que le gouvernement renonce à faire voter la fusion de Gaz de France et de Suez, a déclaré lundi son porte-parole Julien Dray. — Jean-Pierre Müller AFP/Archives

Le PS espère profiter de la faible popularité de Nicolas Sarkozy pour faire un bon score aux municipales. Mais quel est l'objectif? Pour le député socialiste Julien Dray, il faudrait remporter «entre la moitié et les deux tiers» des villes perdues en 2001. «Ca sera, d'après moi, déjà une grande victoire», a-t-il déclaré sur Canal+.

Objectif un peu plus haut pour le premier secrétaire François Hollande qui souhaite que le PS puisse reconquérir 30 des 40 villes perdues en 2001. «On aurait un peu plus de villes dirigées par la gauche que de villes dirigées par la droite de plus de 20.000 habitants», a-t-il affirmé au Grand rendez-vous «Europe1/TV5 Monde/Le Parisien Aujourd'hui en France».

Mais au-delà de ces chiffres, Julien Dray a précisé qu'il faudrait gagner quelques «villes symboliques». En plus de Paris, Lyon et Lille, déjà au main du PS, il lorgne sur «Marseille, notamment, où j'espère bien que notre ami Jean-Noël Guérini va gagner [Marseille est à droite depuis 1995], Pau aussi [ville dans laquelle le PS se présente contre François Bayrou et un candidat de gauche soutenu par le MoDem]». Parmi les autres «batailles très importantes et symboliques», le candidat au poste de premier secrétaire cite Chartres et Blois (perdue par Jack Lang en 2001).

Selon le député de l'Essonne, «la gauche a toujours construit ses grandes victoires d'abord par des victoires municipales, par le maillage local». «Ça été le cas pour la victoire de 1981 par la victoire de 1977. Donc je pense que ça peut être un bon espoir pour l'avenir.»

Et selon vous, quel devrait être l'objectif du PS aux municipales?

Bertrand Delanoë, interrogé par un internaute de 20minutes.fr, n'a pas donné d'objectif chiffré: «je n'ai pas du tout envie de chiffrer, les objectifs de gains». Concernant Paris, il espère que la gauche remportera «12 [nombre d'arrondissements détenus par le PS actuellement], 13 ou 14 arrondissements» sur les 20 que compte la capitale.