Gaudin et Guérini en lutte sur les ondes

Frédéric Legrand - ©2008 20 minutes

— 

Au temps pour le respect de l'adversaire. Jean-Claude Gaudin (UMP) et Jean-Noël Guérini (PS) se sont accrochés, une heure durant, vendredi, sur France-Bleu Provence*, pour leur premier débat l'un contre l'autre depuis le lancement de la campagne. Combatifs, ils n'ont pu aborder que la moitié des thèmes prévus, s'interrompant sans cesse et soulevant des points techniques souvent accessibles aux seuls initiés.

Jean-Claude Gaudin a d'emblée reproché à son challenger, président du conseil général, de ne pas avoir assez aidé sa commune, notamment pour payer le chantier du tram : « Vous avez été pingre, vous avez une politique d'asphyxie de la ville » estime le maire sortant. « Cessez de vous plaindre, riposte Jean-Noël Guérini. Nous n'étions pas d'accord avec le tracé du tram, il aurait dû relier les quartiers Nord et, au Sud, aller vers Luminy. » Pour la propreté de la ville, Jean-Noël Guérini promet de supprimer le système du fini-parti, qui permet aux éboueurs de ne pas avoir d'horaires de travail fixes. « Il en va de l'autorité du maire », estime le candidat socialiste. « Ce n'est pas en jouant les Rambo qu'on convainc les personnels, raille Jean-Claude Gaudin. Si on veut déclencher une grève, il n'y a qu'à décider souverainement de supprimer le fini-parti. »

Les deux challengers n'ont plus que quinze jours pour convaincre les indécis. Dans un sondage rendu public la semaine dernière, un électeur marseillais sur cinq disait ne pas encore savoir pour qui voter.

*Disponible sur le site de France Bleu Provence, rubrique « municipales », puis « son ».

Sur votons.20minutes.fr

Le journal des municipales