Une succession dans la division

B. C. - ©2008 20 minutes

— 

Qui occupera le siège laissé vacant par Pierre Cohen, parti à la conquête du Capitole ? Trois candidats espèrent ravir la mairie de Ramonville, détenue depuis 1989 par le député socialiste. Et parmi ces prétendants, deux revendiquent l'héritage du sortant : son adjoint depuis dix-neuf ans, le vert Henri Arévalo, et Christophe Lubac, trentenaire investi par le PS, le PC et le PRG. En challenger, un nouveau venu dans le paysage politique de la droite locale, Olivier Zennaro (UMP). Au premier tour, il pourrait bénéficier de la division à gauche, même si les deux listes ont déjà annoncé leur fusion au second tour.

« Pierre Cohen n'avait pas préparé sa succession, il y avait donc un espace. Mais pour le Parti socialiste, il n'était pas question qu'un Vert soit tête de liste, alors nous avons lancé la nôtre, qui rassemble tous les courants de pensée de la gauche pour laisser un certain choix aux Ramonvillois », assume Henri Arévalo. « Minoritaire dans une majorité » durant trois mandats, il estime que sur les questions d'environnement « on aurait pu aller plus loin, notamment sur le bio dans les cantines scolaires », note-t-il, indiquant qu'il consacrera 25 % des investissements à l'adaptation des bâtiments publics aux normes du développement durable. Un dossier qui n'est pas occulté par Christophe Lubac, même si pour ce dernier le logement social est une plus grande priorité. Alors que la part des HLM dans l'habitat avoisine les 14 %, le candidat s'engage « à mi-mandat à avoir lancé des programmes permettant d'atteindre les 20 % ». Au-delà de la reconstruction des Floralies, il réfléchit aussi à l'aménagement du boulevard Mitterrand, à son intégration à la vie de la commune et à la réalisation du nouveau quartier du métro. Pour Olivier Zennaro, ce nouveau quartier aurait dû être anticipé. « Il faut créer des logements, mais pas n'importe comment. Il faut une vraie mixité sociale, une offre pour tous, notamment pour les classes moyennes qui sont obligées de partir à 30 km de Ramonville ou encore pour les étudiants », plaide-t-il. Il prône aussi un vrai programme d'aménagement du centre-ville, soumis aux habitants.

Sur votons.20minutes.fr

Notez votre ville