Combattre l'asphyxie urbaine par une alternative à la voiture

H. M. - ©2008 20 minutes

— 

Toulouse est malade de ses bouchons. Et les candidats font des transports en commun une priorité. Les deux lignes de métro formant une croix, tous veulent « mailler » le territoire avec du tramway ou des bus en site propre.

Pierre Cohen (PS) et Jean-Luc Forget (MoDem) annoncent « des assises de la mobilité ». Le candidat socialiste propose un tramway circulaire sur les boulevards qui entourent le centre historique. Jean-Luc Moudenc (centriste soutenu par l'UMP) choisit, lui, de construire un tram entre la gare Matabiau et l'aéroport. Le maire sortant souhaite investir 1,5 milliard d'euros dans ce domaine en dix ans. Il écarte l'idée d'une gratuité totale du réseau, estimée à 60 millions d'euros par an. Mais à gauche, la perspective séduit. François Simon (altermondialiste) veut une gratuité « immédiate ». Pierre Cohen y songe pour plus tard.