Le FN distancé à Hénin-Beaumont

Olivier Aballain - ©2008 20 minutes

— 

« Délirant ! », selon Steeve Briois, candidat frontiste aux municipales à Hénin-Beaumont. La réaction du FN au sondage Ifop publié hier par le groupe La Voix du Nord en dit long sur ses ambitions. Le maire sortant (DVG) Gérard Dalongeville y apparaît en tête au premier tour avec 39 % des intentions de vote, contre 31 % à Marine Le Pen et 15 % à l'Alliance républicaine menée par l'ex-PS Daniel Duquenne. Pire pour le FN : en cas de triangulaire au deuxième tour, la liste menée par Steeve Briois et Marine Le Pen resterait bloquée à 31 %, tandis que Gérard Dalongeville passerait à 45 % et Daniel Duquenne à 24 %.

Sur son blog, Steeve Briois parle de « manipulation ». Mais les autres candidats restent très prudents. C'est le cas de Daniel Duquenne, qui mène une liste anti-Dalongeville composée d'ex-socialistes, de partisans du MoDem et de Verts : « Souvenons-nous qu'en juin dernier [aux législatives], Marine Le Pen était annoncée à 15 % et qu'elle a fait 30 % au premier tour... » Et le Mouvement des jeunes socialistes (MJS), engagé dans l'« union » avec le maire sortant, ne fait point de triomphalisme : « L'avance de notre liste n'est pas énorme. Cela montre que l'union de la gauche était indispensable. » Et si ce sondage n'était pas si mauvais pour le FN ?