« C'est vers la performance qu'il faut tendre »

TROIS QUESTIONS A Alain Boeswillwald, directeur de la Tan..

Recueilli par F. B.

— 

Alain Boeswillwald, directeur de la Tan.

Un réseau gratuit est-il réaliste à Nantes ?

C'est un choix politique. Aucun grand réseau européen n'a fait ce choix. Là où cela existe, l'impact sur le trafic automobile est relativement faible. Le transfert vers le transport public s'effectue surtout aux dépens des petits trajets de marche à pied.

La gratuité peut-elle entraîner plus de dégradations et des licenciements de personnel...

Non, car les dégradations de matériel ne sont pas forcément liées à une hausse de fréquentation, mais à l'environnement urbain. Quand aux vendeurs et aux contrôleurs, ils pourraient conserver leur mission d'information auprès du public.

Faut-il baisser les prix pour avoir plus d'usagers ?

Nos enquêtes montrent que la principale motivation d'un usager n'est pas le prix : c'est la performance et la qualité du réseau. C'est vers là qu'il faut tendre.