Les socialistes se préparent à perdre à Orly

M. G. - ©2008 20 minutes

— 

Maire d'Orly depuis quarante-trois ans, Gaston Viens (DVG) devrait rempiler pour un nouveau mandat, de l'aveu même de ses « concurrents » PS. Ceux-ci ont investi Razzy Hammadi, au nom de la « diversité », mais le parachutage passe mal au niveau local. « On aurait préféré en parler avant, plutôt que de se le faire imposer par les instances nationales », tacle Michèle Sabban, chef de file du PS dans le département. Razzy Hammadi assure, lui, que « la campagne se passe bien », et se défend d'être parachuté car il « habite le Val-de-Marne depuis sept ans, et Orly depuis septembre 2007 ».

Une confusion qui arrange les affaires de Gaston Viens. Il ne « pense pas que Razzy Hammadi soit une menace. On n'arrive pas dans une ville comme ça, sans rien connaître. Je vais l'emporter et je laisserai ma place en cours de mandat, en prenant le temps pour que la succession se fasse correctement. Car je ne veux pas repartir pour six ans ! » Un postulat que la fédération PS du Val-de-Marne ne remet même pas en cause. « Si nous nous y étions mieux pris, on aurait pu imaginer que Razzy Ham­madi soit ce successeur. Aujourd'hui, c'est trop tard, et nous nous préparons au rassemblement derrière Gaston Viens au second tour, car nous allons perdre », avoue l'un de ses membres.