Le MoDem suit la trace verte

MUNICIPALES A PARIS Le MoDem entend-il prendre la place des Verts comme allié de Delanoë?

Sophie Caillat

— 

Marielle de Sarnez, candidate du Mouvement démocrate (MoDem) à la mairie de Paris, présente lundi son projet pour la capitale, entourée de ses 20 têtes de liste.
Marielle de Sarnez, candidate du Mouvement démocrate (MoDem) à la mairie de Paris, présente lundi son projet pour la capitale, entourée de ses 20 têtes de liste. — Bertrand Guay AFP/Archives

Le MoDem entend-il prendre la place des Verts comme allié de Delanoë? Le programme présenté hier par la candidate à la Mairie de Paris, Marielle de Sarnez, le laisse penser. Intitulé «Pour une ville plus humaine», ce projet a une forte connotation «développement durable». Candidate dans le 12e, Corinne Lepage reconnaît avoir largement inspiré cette orientation. Par exemple, la proposition de créer un poste de premier adjoint en charge du Développement durable, «qui aurait une vision transversale sur l'ensemble des décisions de la ville et évaluerait leur impact».

L'une des mesures fortes avancées est la division par deux, d'ici à 2014, du nombre de camions dans Paris. Pour y arriver, le MoDem veut revoir, avec les commerçants, toute l'organisation de leurs livraisons, en favorisant le covoiturage et les déplacements propres. En matière de transports en commun, Marielle de Sarnez souhaite mettre l'accent sur le non-polluant, avec le tramway, les taxis collectifs électriques et les métros. Elle propose aussi la mise à l'étude d'une ligne 15 de métro reliant les gares parisiennes et d'un « trambus » fonctionnant sur batteries, qui circulerait sur les couloirs de bus des axes nord-sud et est-ouest.

Dans le volet logement de son programme, la candidate affiche la même ambition que Delanoë : atteindre les 20% de logements sociaux au cours de la mandature, soit 40.000 nouvelles habitations à loyer modéré. Mais elle va plus loin en souhaitant 6.000 logements pour les étudiants, contre 4.000 proposés par le maire sortant.

«Je reconnais à Bertrand Delanoë le mérite d'avoir créé des commissions mixtes d'attribution des logements sociaux, mais je veux repenser totalement ce système en créant un organisme neutre et insoupçonnable présidé par une personnalité indépendante.» Après les appels du pied lancés dimanche par le maire socialiste sortant au MoDem, la candidate centriste a admis aller «à peu près dans la même direction» sur certains points, et même lancé : «Peut-être ces approches seront-elles complémentaires.» Tout dépendra des résultats réalisés par le MoDem au soir du 9 mars.