Richard Morales met la balle au centre et se pose en arbitre

MUNICIPALES A LYON Le candidat MoDem se présente à Villeurbannes...

D. D.

— 

«Il a une bonne image auprès des Villeurbannais.» Pour cet habitant de Charpennes, si le candidat MoDem à la mairie de Villeurbanne, Richard Morales, n'emporte pas l'élection, il pèsera lourd dans la balance entre Jean-Paul Bret (PS) et Henry Chabert (UMP). «Je pencherai pour le candidat qui adoptera mon programme», envisage Morales, ancien radical de gauche. Plaçant la mixité sociale au coeur de sa campagne, il a été rejoint par Citoyenneté villeurbannaise. Ce groupe politique composé pour deux tiers d'ex-militants du PS et de l'UMP, et de nombreux jeunes habitants de quartiers populaires, avait d'abord discuté avec Chabert. Mais la présence sur sa liste d'un représentant du MPF les a finalement fait opter pour Morales, «plus ouvert». Aux législatives de juin 2007, il avait appelé à voter pour la candidate PS au second tour, contre Henry Chabert.