Grossmann veut étaler sa culture

MUNICIPALES A STRASBOURG ls veulent poursuivre leur politique en matière de vie culturelle. Tel est le message qu'a délivré hier Robert Grossmann, président UMP de la CUS, à l'occasion de la présentation à la presse d'une partie du programme électoral qu'il défend au côté d...

Philippe Wendling

— 

Ils veulent poursuivre leur politique en matière de vie culturelle. Tel est le message qu'a délivré hier Robert Grossmann, président UMP de la CUS, à l'occasion de la présentation à la presse d'une partie du programme électoral qu'il défend au côté de la candidate Fabienne Keller, maire sortant. « Je n'ai pas l'impression qu'une autre municipalité ait autant fait pour la culture que nous au cours des sept dernières années, explique-t-il. Elle doit toucher tout le monde. C'est ce que nous avons essayé de faire et que nous voulons continuer de faire. »

Visiblement très satisfait de son bilan, Robert Grossmann est longuement revenu hier sur quelques-unes des réalisations culturelles qu'il a menées en tandem avec Fabienne Keller. Il a lourdement insisté, entre autres, sur le travail entrepris dans les quartiers et le développement de l'art contemporain dans la ville. « Nous constatons que nos actions portent aujourd'hui leurs fruits, poursuit l'élu. Nous voulons désormais les faire vivre et les amplifier.» Pour ce faire, Robert Grossmann a notamment pour but de créer une « masterclass » avec des musiciens ou de permettre l'organisation d'expositions d'art contemporain dans le barrage Vauban. Il désire également lancer des travaux de rénovation du Palais des fêtes et de l'Opéra. Dernier projet à lui tenir à coeur: «faire une plus grande place à un festival alsacien, précise-t-il. La contemporanéité est là, mais elle ne doit pas nous couper de la tradition et de nos racines.»