Le maire estime avoir « fait la transparence » dans le parc social

M. G. - ©2008 20 minutes

— 

« Je n'aime pas que l'on remue tout cela avec démagogie à quelques semaines des élections, alors qu'il y a eu un débat au Conseil de Paris où chacun pouvait dire les choses nettement. » Les récentes polémiques sur les élus qui occupent des logements sociaux agacent Bertrand Delanoë.

Selon lui, ses adversaires politiques « ont des problèmes par rapport à certains de leurs propres élus », et « pointent les nôtres pour ne pas avoir à en parler ». « C'est moi qui ai fait la transparence sur le sujet », assure-t-il. « J'ai commandé un rapport sur le logement des élus et des collaborateurs d'élus à l'inspection générale : celui-ci établissait que, depuis 2001, je n'ai pas attribué un seul logement à un conseiller de Paris. Ce rapport a été rendu public, débattu au Conseil de Paris et mis en ligne sur le site de la Ville. Il n'identifiait aucune situation exorbitante dans le parc social, mais il formulait cinq recommandations que j'ai toutes mises en oeuvre. Et il proposait que chaque arrondissement dispose d'une commission d'attribution transparente. L'UMP n'a pas voté cette mesure et cinq de ses maires d'arrondissement (5e, 7e, 8e, 15e et 16e) refusent toujours de l'appliquer. »

Sur www.20minutes.fr

Le journal des municipales