L'UMP est pessimiste dans le 17e : l'arrondissement de Panafieu change

Magali Gruet - ©2008 20 minutes

— 

Gros enjeux pour les uns, petites ambitions pour les autres dans le 17e. L'arrondissement géré par Françoise de Panafieu (UMP) intéresse de plus en plus la gauche, qui espère gagner quelques sièges aux prochaines municipales. Annick Lepetit, qui mène la liste socialiste, a constaté que la sociologie des quartiers des Epinettes et des Batignolles avait changé en sa faveur lors des dernières élections législatives. « Je pense qu'il y a aussi des réserves de voix dans les quartiers périphériques », précise-t-elle.

Dans le camp adverse, on confirme la tendance sans broncher. Brigitte Kuster, numéro 3 de la liste conduite par Françoise de Panafieu, admet que « dans le nord, la droite est en train de perdre du terrain. Et aux Batignolles, nous avons perdu plusieurs bureaux de vote en juin par rapport à 2002. » Elle ne cache pas son pessimisme : « Il faut être réaliste. Il y a une évolution sociologique dans l'arrondissement, et si l'on garde les dix sièges acquis en 2001, ce sera bien. »

Autre épine dans le pied de l'UMP : la position de la tête de liste, Françoise de Panafieu, est de moins en moins claire. On sait qu'elle laissera sa place de maire du 17e arrondissement à Brigitte Kuster si elle est élue à la tête de l'Hôtel de Ville. Mais il se murmure qu'elle lui céderait ce poste même si elle n'emportait pas la Mairie de Paris. Brigitte Kuster ne dément pas et se contente de répondre qu' « on verra à ce moment-là ». Un sujet éminemment tabou auprès des électeurs et sur lequel Annick Lepetit « compte faire campagne, car Françoise de Panafieu doit dire la vérité avant le scrutin ».

Sur www.20minutes.fr

Le journal des municipales