Du vert dans la Ville rose

- ©2008 20 minutes

— 

Environnement, développement durable, écologie... quel que soit le terme, le sujet se retrouve dans tous les programmes des candidats. Certains projets sont communs, comme le développement des modes  doux ou les économies d'énergie des bâtiments publics, d'autres plus spécifiques. Pierre Cohen (PS) et ses colistiers de la gauche avancent nombre d'idées: des éco-quartiers, l'approvisionnement des cantines scolaires en produits frais et, à moyen terme, le passage pour certaines au bio. Ils évoquent aussi la mise en place d'un principe de précaution sur les champs électromagnétiques tels que le wi-fi en ville.

Au MoDem, Jean-Luc Forget envisage de créer une nouvelle usine hydroélectrique sur la Garonne pour produire de l'énergie. S'il arrive au Capitole, il étudiera la faisabilité d'un réseau de collecte enterré par aspiration, déplorant qu'on ait pas profité de celui créé pour la ligne B. L'équipe de «l'autre liste», menée par François Simon, installera des panneaux solaires sur les bâtiments publics et incitera leur développement dans le parc privé. Les terrains agricoles municipaux passeraient au bio et, progressivement, des solutions alternatives en termes de traitement de déchets conduiraient à la fermeture de l'incinérateur.

déplacements C’est à la mode. Simon et Cohen proposent la mise en place d’un tram circulaire. Moudenc a évoqué une ligne G qui relierait l’aéroport à la gare Matabiau, puis se dirigerait vers Saint-Orens.