Pezet persiste sans le PS

AIX-EN-PROVENCE Le vice-président (PS) du conseil général maintient sa candidature à la mairie...

Frédéric Legrand

— 

Michel Pezet, vice-président (PS) du conseil général, maintient sa candidature à la mairie d'Aix-en-Provence. Refusant le mode de désignation du candidat officiel du PS et la stratégie d'union avec l'extrême gauche, Pezet s'était lancé dans la bataille dès le mois de décembre, hors de son parti, à la tête d'une liste «Aix à venir», avec l'appui de Jean-François Picheral, sénateur PS et maire d'Aix de 1989 à 2001.

«Reconduire un accord d'appareil PS-PC, c'est la meilleure façon de faire gagner Joissains», estimait hier Michel Pezet lors de la présentation de son programme pour la culture et les sports. Le candidat assure avoir rassemblé des militants autour d'un projet. «Qu'ils aient voté tartempion à la présidentielle, je m'en fiche.»

Une stratégie tout à fait dans l'air du temps aixois : au centre, le candidat MoDem François-Xavier de Peretti a réussi à rallier à lui aussi bien des élus municipaux Verts que des anciens adjoints UMP de Maryse Joissains. Pour autant, «Aix à venir» assure ne vouloir s'allier avec personne au premier tour: «Vu les dernières déclarations, il semble que chacun parte de son côté au premier tour, indiquait hier Michel Pezet. Après, on verra en fonction des programmes.»

Michel Pezet et Jean-François Picheral soulignent qu'ils n'ont «pas été exclus du PS». «On s'est renseigné auprès des plus hautes instances du parti», assure l'ancien maire. Un rassemblement avec le PS semble cependant difficile. Lors de la désignation du candidat socialiste, Michel Pezet avait dénoncé «une procédure pipée» et des «mouvements de cartes suspects» au sein des sections du PS aixois.