Nîmes: La soirée échangiste dégénère, il écope de 24 mois de prison

JUSTICE Le Gardois avait roué de coups sa compagne à l’issue d’une soirée échangiste: elle avait osé lui dire qu’il l’avait mise de côté. Il devra quitter le Gard à sa sortie de prison…

Jérôme Diesnis
— 
Le Palais de Justice de Nîmes.
Le Palais de Justice de Nîmes. — Frank Fell / The Travel/REX/SIPA

« Je l’ai tapée avec le revers de la main, pas avec les poings » se justifie le prévenu. La remarque n’est pas du goût de la juge du tribunal correctionnel de Nîmes : « Vous donnez l'impression, monsieur, de parler d'un vol de chaussettes à Monoprix », relate Objectif Gard. Au final, le Gardois de 33 ans a été condamné vendredi à 24 mois de prison, dont quinze ferme, avec mandat de dépôt à l’issue de l’audience et obligation de quitter le Gard à sa sortie de prison.

Elle ose lui dire qu’il l’a laissée de côté, elle est rouée de coups

Les faits s’étaient déroulés le samedi précédent, au retour d’une soirée passée dans un club échangiste, en périphérie de Nîmes. Pace que sa compagne avait osé lui dire qu’il l’avait laissée de côté pendant la soirée, il l’avait alors rouée de coups, lui arrachant des touffes de cheveux. Des violences entraînant dix jours d’ITT.

En retrouvant la voiture qu'elle leur avait prêtée maculée de sang, l’amie du couple avait prévenu les gendarmes. Ils avaient alors découvert la victime le visage tuméfié et interpellé son compagnon.