Le cinéma s'invitedans leur murs

Jérôme Diesnis

— 

Le Carré Mer. La paillotte sera fermée pour le tournage dès le 10 septembre.
Le Carré Mer. La paillotte sera fermée pour le tournage dès le 10 septembre. — A. GRENIER

«Quand ils nous ont demandé s'ils pouvaient s'installer quelques jours, on n'a pas hésité. » Jacques est aux anges. Son bungalow, entre mer et étang à Palavas, est actuellement réquisitionné par l'équipe du nouveau long métrage de Nicole Garcia, Il est parti dimanche, dont Louise Bourgoin et Dominique Sanda sont les têtes d'affiche.
« C'est une belle aventure. Lorsqu'ils se sont présentés après avoir repéré l'endroit, nous étions extrêmement surpris », explique-t-il. L'équipe a, depuis, tout chamboulé. « Je n'y suis pas allé pour ne pas les déranger. Si ça me plait, on laissera ça dans l'état », sourit-il.
Avant de tourner dans les Arènes, et du 10 au 20 septembre au Carré Mer, la paillotte des frères Pourcel (fermée pour l'occasion), Nicole Garcia a visité plusieurs villages autour de Montpellier. En août, elle avait rencontré fortuitement Sandrine et Gaston, à Pignan. « Notre maison correspondait à sa recherche : l'escalier au milieu du salon, la vue sur le portail. Malheureusement, les camions ne pouvaient pas manœuvrer. » Ils en gardent des regrets mais un excellent souvenir : « On a rencontré des gens charmants, accessibles mais très professionnels. Ils nous ont même demandé les plans  de la maison. » Gaston et Sandrine ne sont pas rancuniers : « Même si notre villa n'apparaîtra pas, on ira voir le film ! » Ce tournage c'est un peu leur histoire également.