Un week-end de toutes les couleurs

— 

«  C'est tout le temps comme ça ici ? » Mariane, pourtant Parisienne, n'est pas repartie déçue de sa première visite à Montpellier. « C'est incroyable, je me demande si je ne vais pas venir m'y installer », sourit-elle, au sortir d'un week-end où la jeune étudiante en aura pris plein les yeux. C'est que ce premier week-end de juin aura tenu toutes ses promesses. Entre le festival des fanfares, qui aura réuni une centaine de musiciens et près de 20 000 adeptes, samedi aux Beaux-Arts, la Gay Pride à laquelle 10 000 personnes ont pris part et le concert événement des $heriff à Grammont (plus de 6 000 spectateurs), la capitale héraultaise a particulièrement vibré samedi. « C'était quand même exceptionnel », tempère un Montpelliérain qui, s'il apprécie de voir sa ville « de toutes les couleurs », regrette qu'elles s'éteignent un petit peu trop tôt. « Après le concert des $heriff, c'était “Rentrez chez vous y a plus rien à voir” », souligne Victor qui, revenu en ville « pour continuer », est allé vite se coucher. Non, ce n'est pas toute le temps la fête à Montpellier...