Le Front de gauche manifeste

— 

Les manifestants devant Véolia.
Les manifestants devant Véolia. — navina kaden / 20MINUTES

Une quinzaine de sympathisants et militants du Front de gauche se sont rassemblés, mercredi matin, devant l'entreprise Véolia à Montpellier, que 20 Minutes a tenté de contacter en vain. Une action symbolique pour dénoncer « la marchandisation de l'eau », selon René Revol, maire de Grabels et candidat aux législatives, dénonçant une situation exceptionnelle en France.
« Soixante-neuf pour cent de la distribution de l'eau est gérée par le secteur privé, notre parti réclame une loi favorisant un retour en régie publique », explique celui qui souhaite que le premier mètre cube d'eau soit gratuit pour les foyers. « Cela assurerait la survie des ménages et, par ailleurs, cela garantirait l'économie de l'eau : celui qui veut remplir sa piscine devra payer plus cher », lance le candidat dans la deuxième circonscription de l'Hérault.
Par le biais de cette action, le parti d'extrême gauche dénonce aussi les profits réalisés par ces entreprises. « Elles bénéficient d'une majorité de la part du marché, elles font des bénéfices mais il n'y a aucun investissement dans l'intérêt général qui est fait », dénonce René Révol, qui organise, vendredi, un débat sur ce sujet à la Maison pour tous Joseph Ricôme.