Montpellier peut faire la différence

christophe castieau

— 

Les Montpelliérains doivent se monter aussi efficaces que face à Agen.
Les Montpelliérains doivent se monter aussi efficaces que face à Agen. — archives n. guyonnet /mds / 20minutes

Quatre matchs pour un objectif: retrouver les play-offs une deuxième saison consécutive. Quatrième avec quatre points d'avance sur le Stade français (7e et premier non qualifié), le Montpellier Hérault Rugby (MHR) a les cartes en mains mais un sprint final délicat à négocier. Avant de se rendre à Clermont, puis de recevoir Biarritz « qui se montre à nouveau impressionnant », selon le revenant Eric Béchu, puis de terminer à Toulouse, l'équipe de Fabien Galthié doit impérativement s'imposer, samedi à Du Manoir, face à Lyon. Un pied et demi en Pro D 2, le Lou vient pousser ses derniers hurlements dans l'Hérault.

« Pas laisser de points»
« Il faut cinq points? C'est une Lapalissade », répond l'entraîneur de Montpellier, peu adepte des pronostics d'avant match mais plutôt des formules tranchantes. « Faut jouer le match et arriver à le jouer juste et pas juste le jouer, lance-t-il, sans penser aux conséquences. » Une défaite serait désastreuse mais, au contraire, une victoire serait presque un ticket pour les phases finales. D'autant que le Stade Français, calamiteux à l'extérieur, se rend dans le même temps à Clermont. Une défaite parisienne et Montpellier serait aux portes du paradis après avoir tutoyé l'enfer durant les neufs premières journées.« L'équipe est capable de faire des choses biens si elle met tout en œuvre », note Eric Béchu, le co-entraîneur de Montpellier ayant eu, malgré lui, un poste d'observation éloigné du terrain. « Je crois qu'on est plus forts que la saison dernière », assure-t-il.
Les coéquipiers de Fulgence Ouedrago peuvent-ils alors accrocher une 4e place qui leur assurerait de recevoir en quart de finale? « Pas impossible mais faut pas laisser de points en route », pose Galthié. Ca commence demain.