Trois lieux sous haute protection

— 

La fusillade qui a eu lieu lundi matin à Toulouse et qui a fait quatre morts devant une école juive a semé la panique et l'émoi dans la communauté juive montpelliéraine. Dans le cadre d'une directive nationale, les forces de l'ordre ont multiplié les patrouilles aux abords des trois établissements de culte juifs de la ville dans le quartier des Beaux Arts et dans le quartier de la Gare. L'école élémentaire de confession juive de Montpellier a également été surveillée durant toute la journée et la présence policière a été renforcée à l'heure de la sortie des classes. Le dispositif sera conservé jusqu'à la fin de la semaine. « Nous sommes inquiets et nous avons peur », indiquait une mère lundi à la sortie de l'école. Cette école montpelliéraine avait des liens avec celle de Toulouse, touchée par le drame. La Ville de Montpellier, qui a célébré un jumelage avec la ville de Bethléem en fin de semaine dernière, organise ce mardi matin à 11 h une cérémonie d'hommage sur le parvis de l'hôtel de ville, qui sera suivi d'une minute de silence.N.G.