La drogue, achetée au Maroc, effectuait une étape à Montpellier.
La drogue, achetée au Maroc, effectuait une étape à Montpellier. — DDSP34

Montpellier

La police réalise un coup fumant

Faits divers 258 kg de cannabis ont été saisis

Une saisie stupéfiante. Un réseau de trafic de stupéfiants a été démantelé à Montpellier la semaine dernière. Les policiers de la brigade des stupéfiants de la sûreté départementale ont interpellé jeudi quatre des dix-sept membres du réseau qui faisaient passer la drogue achetée au Maroc par Montpellier. Une partie de la marchandise, « environ un tiers », selon un enquêteur, y restait pour un trafic local. « Le reste était expédié à Bordeaux, Angoulême et Poitiers. »

Des ramifications à Bordeaux
L'enquête a débuté en mars 2011, à Bordeaux. Les policiers avaient découvert que Montpellier servait de ville étape pour la cargaison. Après plusieurs mois de filature et d'observations, les enquêteurs montpelliérains ont réussi « malgré une très grande méfiance des trafiquants, des hommes chevronnés », à assister mercredi dernier à un déchargement de marchandise en soirée. L'opération a eu lieu dans une résidence paisible et sécurisée, entre les quartiers Petit Bard, Alco et la Chamberte, rue Paul Bringuier. « Nous avons identifié le véhicule transporteur, un Ford Transit, que nous avons ensuite retrouvé stationné à St-Georges d'Orques. A l'intérieur il y avait 258 kg de résine de cannabis ». Le lendemain, quatre hommes sont interpellés dans les quartiers sensibles Figuerolles et Hauts de Massane. Deux sont des Montpelliérains âgés de 22 et 23 ans et originaires des quartiers nord de la ville. Un élément majeur du réseau, un Bordelais, est aussi arrêté à Montpellier. Ces quatre arrestations ont provoqué d'autres interpellations à Angoulême et Bordeaux où 680 kg de résine de cannabis et 7 kg d'héroïne ont été retrouvés. A Montpellier la police recherche toujours la drogue déchargée mercredi soir, ainsi que d'autres membres du réseau.