Le GIPN évacue seize anarchistes d'un squat

— 

Le dispositif était impressionnant mais l'évacuation a été très rapide. Hier matin, en trois minutes la quinzaine de policiers du GIPN (groupe d'intervention de la police nationale) a procédé à l'expulsion d'un squat, rue du Père Fabre, à Figuerolles. L'immeuble était une propriété commune de la société d'équipement de la région montpelliéraine et d'un particulier. Il était occupé depuis cinq mois. « Nous avons évacué seize marginaux, des anarchistes, que nous avons neutralisé sans violence », explique un policier présent lors de l'intervention. L'expulsion a été décidée par le tribunal de Montpellier, malgré la trêve hivernale. Le recours au GIPN est lié « à la difficulté de l'intervention, selon la Police. Nous avons déjà tenté de les déloger, mais ils posent beaucoup de problèmes en se cachant dans les toits et en envoyant des projectiles pour empêcher notre progression ». Les personnes évacuées et laissées libres, ont ensuite dégradé les locaux municipaux de la mission Grand Coeur. N.G.