MONTPELLIER - Les patrouilleurs de l'Écusson

— 

Selon la préfecture, la délinquance de proximité « a diminué de plus de 6 % » depuis la mise en place, en juin 2011, d'une dizaine de policiers à pied : les patrouilleurs, dont la mission est de couvrir exclusivement le centre-ville. Si le dispositif porte officiellement ses fruits, dans d'autres quartiers, il fait grincer les dents. Cet automne, des commerçants du Petit-Bard se demandaient « où était la police » et le conseiller général PS des Cévennes, Jaques Martin, déplorait que les patrouilleurs fassent « vitrine » dans l'Ecusson.C.R.