Des proches du sénateur navarro en garde à vue

Nicolas Guyonnet

— 

Robert Navarro.
Robert Navarro. — N.GUYONNET / MDS / 20MINUTES

L'enquête s'accélère dans l'affaire de l'abus de confiance présumé de l'ancien premier secrétaire de la fédération héraultaise du Parti socialiste de 1990 à 2011, Robert Navarro.
Hier la brigade financière du SRPJ de Montpellier a entendu une dizaine de personnes de l'entourage de l'ancien député européen de 2004 à 2008 et aujourd'hui sénateur de l'Hérault. Son épouse, Dominique Navarro, le maire socialiste du village héraultais d'Avène, Guy Caballe, et deux de ses attachés parlementaires ont eux été placés en garde à vue.

Proche de François Hollande
Des personnes proches du dossier prévoient une audition de Robert Navarro par les policiers aujourd'hui ou demain. L'accélération de la procédure judiciaire à cette époque de l'année, « pourrait être liée à la proximité de l'élection présidentielle pour déstabiliser le candidat socialiste à l'Elysée, François Hollande », regrette-t-on dans l'entourage de ce dernier. Robert Navarro a en effet été mandataire du candidat Hollande durant la primaire socialiste. Il a également fait partie de son staff de campagne en charge des transports. Mais depuis, l'organigramme a été modifié puisque c'est désormais Roland Ries qui le remplace. La tutelle de la fédération PS de l'Hérault avait porté plainte contre X après avoir découvert des factures réglées par la structure héraultaise mais qui n'avaient pas de lien avec son fonctionnement. D'autres étaient également remboursées par le parlement européen.

réaction

Contactés hier, Manuel Valls, en charge de la communication dans le staff du candidat François Hollande et Alain Fontanel, mandataire dans l'Hérault du candidat à la présidentielle n'ont pas souhaité commenter l'actualité.