Près d'Odysseum, un projet de village automobile

Nicolas Guyonnet

— 

Le terrain reste à déterminer.
Le terrain reste à déterminer. — N.GUYONNET / MDS / 20MINUTES

Il n'aura pas fallu attendre longtemps pour que les premiers projets de la nouvelle équipe dirigeante de la chambre de commerce de Montpellier*, à peine élue, soient annoncés. Jacques Améras, pilote de rallye montpelliérain et concessionnaire automobile depuis 36 ans, lance le dossier de la création d'un village automobile. « L'idée est de regrouper dans une même zone toutes les concessions montpelliéraines, ainsi que tous les métiers qui concernent le secteur comme les accessoiristes, les vendeurs de pneumatiques, les carrossiers », annonce l'initiateur du projet soutenu par le vice-président de la CCI, Patrick Ceccotti.

« Les concessionnaires d'accord »
Cette idée, développée partiellement à Perpignan, avait été évoquée il y a de nombreuses années, « mais on n'avait jamais avancé ». Aujourd'hui, le porteur du projet a déjà pris des contacts : « J'ai rencontré de nombreux concessionnaires qui adhèrent au projet. On travaille aussi avec la SERM [société d'équipement pour la région montpelliéraine] pour un terrain. » Aucune proposition officielle n'a encore été faite, mais à la CCI, on s'intéresse fortement à des terrains à Odysseum, là où devait s'implanter le projet avorté du village des marques. Ce pôle automobile, avec un parking unique, bénéficierait alors de la proximité du lycée professionnel Mendès-France qui dispose de deux filières mécanique automobile et moto, et d'ateliers.

émulation

« On est plus forts regroupés. ça créera de l'émulation entre tous. Il y a 40 ans, les concessions étaient toutes regroupées à Près d'Arènes. Tout le monde s'est ensuite éparpillé car il n'y avait pas de projet cohérent », confie un professionnel de l'automobile.