Deux chauffeurs victimes de nouvelles agressions

Nicolas Guyonnet

— 

Le chauffeur de bus, frappé, souffre d'une fracture du nez.
Le chauffeur de bus, frappé, souffre d'une fracture du nez. — N.GUYONNET / MDS / 20MINUTES

Le malaise et l'inquiétude enflent de plus en plus chez les chauffeurs de bus et de tramways de la TaM (Transports de l'agglomération de Montpellier). Vendredi, deux d'entre eux ont été agressés physiquement par des usagers. « Il s'agit de la sixième et de la septième en moins de quinze jours », s'inquiète Jamel Boumaaz, représentant syndical de la CFTC.

Il frappe le conducteur et fuit
La première agression a eu lieu sur la ligne de bus numéro 15, à la hauteur de l'avenue de Lodève, vers 17h30. Un usager a voulu monter dans le bus entre deux arrêts. Le chauffeur a refusé. L'homme a alors couru après le bus jusqu'à l'arrêt suivant. En montant, il a donné deux coups de poing au chauffeur, sur le nez, avant de s'enfuir. Une heure plus tard, sur la ligne 1 de tramway, deux jeunes femmes ont giflé un conducteur qui tentait de réparer la fermeture des portes. Elles ont été interpellées par les policiers. Les syndicats et la direction ont négocié un arrêt total du trafic vers 20 h. La circulation des bus et des trams a été assurée « normalement » selon la direction, samedi et dimanche. Une réunion entre les syndicats et la direction a lieu aujourd'hui pour « plus de sécurité pour les usagers et les conducteurs ».