La location du vélomagg' se simplifie

Nicolas Guyonnet

— 

L'expérimentation concerne la courte durée
L'expérimentation concerne la courte durée — N.GUYONNET / MDS / 20MINUTES

Le système montpelliérain de location de vélos en libre service Vélomagg' se modernise enfin. Les transports de l'agglomération de Montpellier, TaM, ont décidé d'adopter, pour les utilisateurs occasionnels non abonnés à TaM, le système déjà existant dans de nombreuses villes comme Lyon ou Paris. On pourra louer un vélo grâce à un lecteur de carte bancaire.
« C'est une révolution. Jusqu'à présent c'était pénible et plutôt long. Il faut téléphoner à un numéro en 09 depuis son portable, donner son numéro de carte bleue et ensuite attendre l'envoi d'un SMS avec un code. ça prend au moins dix minutes avant d'avoir le vélo », explique un utilisateur.

50 vélos en expérimentation
L'autre option actuellement, moins chère, est la location dans une agence TaM qui oblige à laisser une pièce d'identité en caution et de ramener son vélo avant 18h.
« Il faut évoluer et donner de la simplification et de la fonctionnalité au système. Il n'y a pas trop de mécontents mais avec 1000 vélos on peut servir beaucoup mieux et plus de monde », annonce le président de Montpellier Agglo Jean-Pierre Moure.
Ce nouveau mode de location en véritable libre service sera en expérimentation pendant cinq mois à partir du mois prochain sur seulement 50 vélos et dans quatre stations uniquement*. Le dispositif devrait ensuite être généralisé à l'ensemble de la flotte Vélomagg'.

SIMULATEUR DE CONDUITE

La TaM s'équipera le mois prochain d'un simulateur de conduite de tramway. « On est les premiers en France à se munir de cet équipement. Il se justifie par l'augmentation de formations de conducteurs lié à l'accroissement de notre réseau », explique le directeur Jean-Luc Frizot.