Montpellier, la ville où on paye le plus d'impôts locaux

Nicolas Guyonnet

— 

Hausse de 2 % par rapport à 2010.
Hausse de 2 % par rapport à 2010. — C.ROSSIGNOL / MDS / 20MINUTES

Le soleil coûte cher. Montpellier est la ville de France de plus de 100 000 habitants où l'impôt foncier est le plus élevé. Elle est la seconde ville de France pour la taxe d'habitation, selon un palmarès de l'association Forum pour la gestion des villes et des collectivités territoriales. Pour la taxe foncière, la contribution « médiane » qui est selon l'association, celle d'un couple avec 2 enfants, est de 1270 euros à Montpellier alors que la moyenne nationale est de 961 euros. Pour la taxe d'habitation, ce même foyer devra débourser 1178 euros contre 976 euros en moyenne.

Le taux communal ne change pas
Les Montpelliérains constatent une hausse totale de la taxe foncière de 2 %. Il s'agit de l'augmentation de la base fixée par l'Etat. Les taux de la commune et du département n'ont pas augmenté. A la mairie, l'adjoint aux finances n'a pas souhaité s'exprimer mais le service de presse conteste le palmarès par communiqué. « La cotisation moyenne des ménages de Montpellier se situe à 572 € pour la taxe d'habitation et 1 026 € pour la taxe sur le foncier. La différence s'explique par le choix d'un contribuable “modèle” effectué par le Forum, assez peu représentatif à Montpellier ».
Or Olivier Régis, délégué général du Forum, confie que « les proportions pour les autres modèles sont les mêmes et que Montpellier reste la ville la plus chère de France, sauf quand il y a exonération. L'augmentation de la base est nationale mais des communes ont diminué leur taux pour réduire l'augmentation totale. Pas Montpellier. »

disparités

Selon le Forum, cette première place est liée à l'attractivité de la ville et à ses équipements. Et Oliver Régis de préciser « dans le nord, les impôts sont moins élevés, mais on y paye plus de chauffage et d'électricité que dans le Sud par exemple ».