« Des alcoolémies inquiétantes »

— 

Les policiers de l'unité de sécurité routière sont « désespérés » à la suite des opérations de contrôle d'alcoolémie de ce week-end. Hier matin, entre 4 h et 6 h, devant le lycée Mermoz, sur 250 automobilistes dépistés, 28 ont été contrôlés en état d'ivresse. « C'est beaucoup trop et c'est inquiétant. Nous avons depuis un mois accentué les contrôles mais ça ne suffit pas, les messages de prévention ont du mal à passer », déplore-t-on à l'état-major du commissariat. Parmi la trentaine de conducteurs contrôlés positifs, 19 ont dépassé la barre des 0,8 g d'alcool par litre de sang, synonyme de retrait immédiat du permis de conduire. Et treize d'entre eux ont passé la matinée en garde à vue. Hier, en fin de journée, certains y étaient encore. « Nous avons rarement vu cela. Nous allons encore renforcer ce type de contrôles et en réaliser un à deux par jour , prévient-on au commissariat central. Outre ce contrôle à un lieu habituel de dépistage et très connu des fêtards, cible des policiers, d'autres automobilistes ont également été contrôlés en état d'ivresse. N. G.