Les lycéens sensibilisés

Nicolas Guyonnet

— 

Un seul PV a été établi hier matin pour plaque d'immatriculation illisible.
Un seul PV a été établi hier matin pour plaque d'immatriculation illisible. — n. guyonnet / mds / 20minutes

La police nationale multiplie les opérations de prévention et de sensibilisation des utilisateurs de deux-roues ces jours-ci aux abords des lycées montpelliérains. « C'est la rentrée, il faut rappeler les conseils de protection. Il n'y a pas que les accidents mortels [depuis janvier, un sur deux implique un deux-roues], il y a aussi des accidents corporels qui marquent beaucoup sur ce genre de véhicule », explique le lieutenant Jérôme Crouzet, responsable de la sécurité routière de la police héraultaise.
Sur les dizaines de scooters et motos 50 cm3 ou 125 cm3 contrôlés hier matin devant le lycée Mermoz, quasiment aucun des conducteurs n'était équipé de gants, ni de blouson.

En tongs, tee shirt et short
Certains étaient chaussés de tongs ou de chaussures basses. La majorité était en tee-shirt et short ou survêtement. « Il fait chaud », « J'habite à côté », « J'ai sport ce matin », étaient les principales excuses avancées. «Tout le corps doit être couvert. Parce qu'ils sont sur des 50 cm3, ils estiment qu'ils n'ont pas à se protéger. Mais les deux-roues n'ont pas de carrosserie et il faut le leur rappeler sans arrêt », poursuit Jérôme Crouzet, qui sera ces prochains jours avec ses équipes aux abords d'autres établissements.

Bruit et papiers

Outre l'équipement de protection (non sanctionnable), les policiers contrôlent les deux-roues débridés et bruyants, l'absence de papiers et les défauts de plaques.