« la violence va crescendo ! »

caroline rossignol

— 

Annie Bénézech avec la chienne jetée d'une voiture devant la SPA.
Annie Bénézech avec la chienne jetée d'une voiture devant la SPA. — c.rossignol / mds / 20 minutes

«Trop, c'est trop ! » prévient Annie Bénézech, la responsable de la SPA de Villeneuve-lès-Maguelone. Dimanche dernier, un chien et deux chiots ont été jetés sur la route devant le refuge. C'est Joëlle, l'une des salariées, qui s'en est aperçu. « J'ai arrêté les voitures qui roulent à vive allure ici, puis capturé la mère. J'ai découvert l'un des chiots déjà écrasé et un autre qui venait d'être percuté et respirait à peine, confie-t-elle. C'est l'horreur, je suis écœurée...» « Pénalement, c'est très grave, se révolte Annie Bénézech. En plus de l'intention de donner la mort à l'animal, il y a mise en danger de la vie d'autrui. »

Jetés par-dessus la clôture
Mais la méthode pour larguer les bêtes ne la surprend plus. Le mois dernier, c'est un chaton qui a été retrouvé dans le container à poubelle de la SPA, enfermé dans un sac plastique. « La violence dans l'abandon va crescendo depuis le début de l'été, s'agace Annie Bénézech. Les gens se fichent de la manière dont ils abandonnent leur bête ! » En deux mois, une quarantaine d'animaux a ainsi été « balancée » par-dessus la clôture du refuge. Des chiens avec portée pour la plupart. Joëlle, dont la maison est voisine de la SPA, a ainsi retrouvé un chien dans son jardin, « jeté » chez elle dans la nuit. A son bureau de la fourrière, elle reçoit justement une jeune femme à qui on a fait « le même coup ». « J'ai retrouvé un chaton chez moi, j'ai fait le tour du voisinage et déposé des annonces. Pas de nouvelles. Cela fait dix jours, alors je l'apporte à la SPA. »
En plus de ces abandons, cet été, 60 animaux ont été confiés au centre par leurs propriétaires. « Heureusement, souffle Annie Bénézech, il reste des gens qui se comportent normalement et viennent pendant les horaires d'ouverture. »