La traversée de la ville pour pas cher

Nicolas Guyonnet

— 

Le prix de la course est connu à la commande car défini en fonction de la distance parcourue.
Le prix de la course est connu à la commande car défini en fonction de la distance parcourue. — N.GUYONNET / MDS / 20MINUTES

Les véhicules utilitaires vert fluo d'Easy Take ont fait hier leurs premiers kilomètres montpelliérains. Ils ont circulé en ville, mais davantage pour se faire connaître que pour transporter des clients. La première journée d'activité de cette société de transports de personnes a été calme. « On a eu quatre courses et dix réservation pour demain [aujourd'hui] », annonce David dos Santos, l'un des co-gérants de la franchise montpelliéraine.
Pour réserver une course il faudra, pendant plusieurs jours, passer par le numéro de téléphone surtaxé car le site Internet annonce : « Toutes nos voitures sont réservées pour le moment ».
« Pour le début, on préfère n'utiliser que les réservations téléphoniques », explique-t-on.

De la pub sur les voitures
Ce qui n'a pas freiné Jean qui a «  pu traverser la ville d'Est en Ouest, dans les embouteillages pour huit euros. Avec un taxi normal, j'en ai habituellement pour le triple au minimum, car c'est le tarif qui est affiché quand on rentre dans un taxi ».
La course est facturée selon la distance parcourue, sans supplément la nuit ou le week-end. David dos Santos reconnaît : « pour certaines courses, nous perdons de l'argent, mais c'est compensé par la publicité ». Easy Take loue les carrosseries, les vitres des voitures et les deux écrans incrustés dans les fauteuils comme support publicitaire. Les véhicules rayonnent cinquante kilomètres autour de St-Jean-de-Védas, lieu du dépôt, d'Agde à l'Est, jusqu'à Lunel à l'Ouest et Lodève au Nord. Avec 20 véhicules, la franchise montpelliéraine a embauché trente chauffeurs et poursuit son recrutement.
Parmi les conducteurs de ces nouveaux modes de transports on trouve des ambulanciers, des anciens chauffeurs de bus, une jeune femme pompier bénévole ou encore un retraité et un traiteur qui fait cela en double activité. « On adaptera notre disponibilité à la demande, notamment le vendredi soir et le samedi soir pour les trajets aller et retour de discothèques ».