LE Projet de Montpellier De Nouveau en compétition

Nicolas Guyonnet

— 

Une opportunité pour rayonner.
Une opportunité pour rayonner. — UM2

Les universités et pôles de recherche montpelliérains ont revu leur copie pour le label Initiatives d'excellence (Idex). Le projet languedocien pour devenir l'un des dix pôles pluridisciplinaires d'excellence d'enseignement supérieur et de recherche de rang international, capables de rivaliser avec les plus grandes universités du monde, avait été recalé à la première présélection au printemps dernier. Les candidatures de la seconde présélection ont été ouvertes, et le dossier Montpellier corrigé « avance bien », confie le comité de pilotage.

Le représentant de l'Etat séduit
Le dossier n'est pas achevé mais les premières modifications ont visiblement porté leurs fruits. Lors de son passage à Montpellier, René Ricol, le commissaire général à l'investissement, le pilote du grand emprunt national a auditionné le comité de pilotage et a constaté: « Montpellier est en état d'être à nouveau dans la compétition Je suis plus heureux que la dernière fois. A l'époque, le projet n'était pas prêt, pas bien présenté ». Le projet Idex LR-2 s'est davantage axé sur l'agronomie, l'écologie-biodiversité, l'eau, la chimie, la biologie-santé, les maths, l'informatique, l'énergie, le droit-économie-gestion et les sciences humaines et sociales. La gouvernance a été revue, et l'université de Lettres Montpellier-III a été écartée du projet.
Le projet final est à déposer pour le 20 septembre Après une phase de présélection, les projets finalisés seront sélectionnés au début de l'année 2012.

CRédits

Les Idex sélectionnés ne pourront dépenser le capital de 7,7 milliards d'euros, investi dans le cadre du grand emprunt mais seulement les intérêts qu'ils généreront, soit pour un capital d'un milliard d'euros, de 30 à 40 millions d'euros par an.