Un patron de PME évincé par GDF

— 

Jean-Michel Germa, président de la Compagnie du Vent, a été révoqué vendredi par GDF-Suez. Le groupe est l'actionnaire majoritaire de la PME montpelliéraine spécialiste de l'éolien, depuis son entrée au capital en 2007. Jean-Michel Germa « refuse cette révocation », décidée selon lui « sans assemblée générale ». A l'origine de ce divorce, un projet de contrat que l'ex-PDG aurait refusé de signer. « Il s'agissait de transférer le savoir-faire de la Compagnie du Vent à un consortium dont je ne connais pas les membres. Personne ne peut accepter cela sans-contrepartie. » Pour le président déchu, « GDF Suez vide la PME de ses actifs, pour nourrir ses filiales où elle est à 100 % actionnaire ». « Faux, rétorque Antoine Négrier, porte-parole du groupe. En aucun cas nous ne souhaitons supprimer la société, dont nous avons doublé les effectifs en 4 ans. Nous avons mis 130 millions d'euros sur la table, ce qui n'est pas le cas de l'autre actionnaire. De plus, lorsqu'on est arrivés, il était prévu que M. Germa cède sa place. » L'affaire sera jugée en référé au tribunal de commerce le 9 juin.C.R.