la gay pride sur fond de politique

caroline rossignol

— 

La grande marche des diversités se déroule samedi. 18 000 personnes devraient être au rendez-vous, dès 13 h, au Peyrou, pour marcher sur les boulevards Foch et du Jeu de Paume, avant l'arrivée à 16 h 30, place de la Comédie. « C'est là que l'on fera notre discours de revendications », explique Vincent Autin, président de la Lesbian and Gay Pride de Montpellier. Un discours d'autant plus politique que les LGBT (lesbiennes, gays, bis et transexuels) comptent bien peser dans la campagne présidentielle. « On est capable de faire basculer un scrutin, souligne Vincent Autin. Il ne faut pas oublier que lorsqu'on fait progresser nos revendications, c'est toute la société qui évolue. »

Quatre jours de débats
Un message de tolérance qui sera largement diffusé dès aujourd'hui, avec l'ouverture du Festiv'All, qui se tient salle Pétrarque, en centre-ville. De 14 h à minuit, des rencontres avec des auteurs, des débats intergénérationnels (« Comment être LGBT et vivre en maison de retraite ? »), ainsi que des concerts sont prévus jusqu'à samedi. Le soir-même, quatre fêtes sont prévues dans des discothèques qui reverseront la moitié des recettes de billetterie à l'association.