il y a 10 ans, le tgv reliait paris en 3h

caroline rossignol

— 

La régularité des trajets TGV en région a progressé de 8% en 2011, soit 89%.
La régularité des trajets TGV en région a progressé de 8% en 2011, soit 89%. — o.comte / mds / 20 minutes

Le train à grande vitesse a trente ans et veut le fêter. Demain, de 10 à 18 heures, un TGV Expérience sera en gare St-Roch, pour recueillir témoignages et anecdotes de voyageurs. Des petites histoires qui reconstitueront celle du TGV.
A Montpellier, ce n'est qu'en 1982 que la SNCF propose ses premiers trajets, avec trois aller-retours par semaine pour la capitale… en 5h35, soit une heure de moins que le Corail qui assurait autrefois la desserte. La vraie révolution arrive en 2001, avec la mise en service de la ligne TGV Méditerranée. Cette fois, Paris n'est plus qu'à 3h15. Dix ans plus tard, le nombre de voyageurs a doublé entre ‘Paname' et Montpellier : les deux tiers l'utilisent pour les loisirs. Un coup de maître pour la SNCF et un coup dur pour l'aéroport de Fréjorgues qui voit ses clients délaisser le tarmac pour les quais. Aujourd'hui encore, Cyril Reboul, le directeur de l'aéroport le reconnaît : « Le train n'est pas un problème… En dehors de l'axe Paris sur lequel il reste un gros compétiteur ».

De Paris à Barcelone
Mais c'est désormais la capitale catalane que la compagnie ferroviaire veut conquérir depuis Montpellier. Exit le TGV, ce sera la LGV (Ligne à grande vitesse), qui reliera à terme Montpellier à Barcelone en 1h30. Le tronçon espagnol Barcelone-Figueres est bien engagé, celui entre Figueres et Perpignan est en travaux. Reste le tronçon Perpignan-Montpellier. En déplacement hier dans l'Hérault, le secrétaire d'Etat aux transports, Thierry Mariani, a signé le protocole définitif de financement des études préalables à la déclaration d'utilité publique, pour la réalisation de cette LGV. En d'autres termes, le train nouvelle génération est sur les rails. Arrivée à destination prévue en 2020.