Un projet immobilier menace Le stade du père-prévost

NICOLAS GUYONNET

— 

Le stade du Père-Prévost.
Le stade du Père-Prévost. — N.GUYONNET / MDS / 20MINUTES

Le monde associatif et les riverains du quartier des Beaux-Arts sont en lutte. Au pied de l'Ecusson, on se mobilise pour préserver le stade du Père-Prévost, menacé par un projet immobilier. Une pétition a recueilli 5 000 signatures. L'ensemble immobilier sur lequel se trouve le terrain appartient à l'Enclos Saint-François, une association qui dispose de 4 hectares de terrain dont le tennis de la Pierre rouge et un orphelinat. Le stade sert aux écoles, aux associations et au club de foot Lunaret le plus ancien du département.

La mairie peut négocier
Le bail qui lie l'association à la ville de Montpellier pour l'utilisation du stade se termine le 31 octobre. A partir de cette date, le propriétaire du terrain, Pierre de Nuce de Lamothe, président de l'association, pourra en faire ce qu'il en veut*. Il a été en contact avec l'un des principaux promoteurs immobiliers de la ville et un projet de 300 logements aurait été prévu. « Aucun acte de vente n'a été signé », précise l'adjoint à l'urbanisme, Philippe Saurel, qui indique que « la mairie peut s'opposer à la transaction ». Le terrain ne peut être vendu qu'à la fin du bail. « La mairie a proposé un nouveau bail mais le propriétaire n'en a pas souhaité. Elle est toutefois en capacité de maintenir l'usage public du terrain à travers des négociations et des échanges fonciers à construire », explique l'adjoint qui soutient la mobilisation en tant que conseiller général du canton. Aucune négociation n'a débuté.

testament

L'Enclos Saint-François tient ses biens du legs fait par le père Prévost dans un testament demandant à ce que l'ensemble des propriétés soit utilisé pour ; l'éducation intellectuelle et sportive des enfants et non pour des spéculations immobilières.