de la conquête du monde à celle des montpelliérains

caroline rossignol

— 

Sud de France a été créée en  2006.
Sud de France a été créée en 2006. — c.rossignol / mds / 20 minutes

Le compte à rebours a commencé. Montpellier aura sa boutique Sud de France courant 2012. Après les Maisons du Languedoc-Roussillon lancées à New-York, Bruxelles, Shangai et Londres, c'est donc en toute simplicité que la région se relocalise. L'idée : créer dans chacun des cinq départements une super-épicerie répertoriant les 6 000 produits de la marque ombrelle.

Fidéliser les Languedociens
Car pour dégoter sa tapenade, son vin ou ses fruits et légumes griffés Sud de France, c'est encore dans les hypers, que l'on fait son marché. « Bien sûr, qu'il y a de la demande, sinon, on aurait déjà retiré les produits des étals », souligne la manager du service client à Géant Casino d'Odysseum. Au Leclerc de Saint-Aunès, on revendique le libre arbitre. « On a décidé de regrouper toutes les productions locales sous une bannière Alliance Locale. On choisit nos propres producteurs, sans avoir à se faire imposer un choix par Sud de France », nous répond-t-on.
L'autre solution pour acheter les produits Sud de France : aller directement à la source. C'est sur son domaine à Sérignan qu'Arnaud Lupia écoule tout son stock d'huile d'olive. « Les clients qui viennent ici savent pourquoi. Une Maison à Montpellier ou ailleurs en région ne m'apportera rien », explique le producteur. Reste à savoir si cet avis est partagé par les 1 800 producteurs qui bénéficient de la lisibilité de la marque. La progression du nombre de candidats à l'estampille donne une indication : entre 2009 et 2010, il a bondi de 40 %.

un festival terroir

Dès 2013, un festival Sud de France va voir le jour dans chaque département de la région. Un marché géant réunira les producteurs étiquetés par la marque. Objectif, accélérer la pénétration des produits locaux chez les Languedociens.