Le CHU, maître dans la guérison des plaies

caroline rossignol

— 

Le Dr Téot, à gauche, a fondé l'unité des plaies et cicatrices.
Le Dr Téot, à gauche, a fondé l'unité des plaies et cicatrices. — c.rossignol / mds / 20 minutes

Allongé sur la table d'opération, Vincent est conscient. Sur ses talons, des escarres ont creusé une plaie de dix centimètres de diamètres. « Je suis paraplégique depuis un accident de la route alors je ne sens pas mes plaies et ça s'aggrave », explique le trentenaire. A ses côtés, le docteur Luc Téot, spécialiste de la chirurgie reconstructrice, se prépare à une première mondiale. « Je vais nettoyer les plaies grâce à ce nouvel système qui désintègre toutes les cellules nécrosées et les aspire », explique-t-il en saisissant un appareil aussi fin qu'un stylo. Un dispositif importé des Etats-Unis, dont seul le CHU de Montpellier bénéficie. « Avoir un morceau de vous-même qui est ouvert, c'est terrible. Ça coule, ça sent et ça gâche la vie sociale », poursuit le médecin tout en balayant son outil sur l'escarre de Vincent. En un quart d'heure à peine, la plaie souillée disparaît pour laisser place à une chair saine.

Une seconde vie
Fabienne, infirmière, n'en perd pas une miette. « C'est extraordinaire. Jusqu'à présent, il devait gratter la plaie avec une curette. Ça faisait saigner et surtout, ça manquait de précision et s'il restait des germes, la peau greffée s'infectait et ne tenait pas. » Dans dix jours, Vincent aura sa greffe de peau et les plaies seront oubliées. « C'est une lueur d'espoir énorme », sourit le jeune homme. Je ne vais plus avoir besoin qu'une infirmière désinfecte mes plaies deux fois par jour. Enfin, je vais pouvoir partir en vacances avec mes enfants, sans contrainte. »

1,5 million de patients concernés

Les plaies chroniques gâcheraient la vie de 1,5 million de personnes en France. Des plaies consécutives aux paralysies (escarres), diabète (pieds insensibles), brûlures, fractures ouvertes... On estime que, passé un délai de six mois, la plaie ne se refermera pas. La nouvelle technique permet de raccourcir le délai de cicatrisation.