mandroux veut unir le couple gay

caroline rossignol

— 

Tito Livio et Florent veulent s'unir.
Tito Livio et Florent veulent s'unir. — d.r.

Elle est prête à le faire. Sur l'antenne de Divergence FM, vendredi, Hélène Mandroux a proposé au président de la radio associative, Florent Robin, de célébrer son mariage avec Tito Livio, son compagnon portugais. « On en a parlé et on a dit oui, si ça peut faire évoluer les mentalités françaises », nous confiait hier Tito Livio. Une union symbolique, faute d'un mariage légal.
Car les Monptelliérains, en couple depuis 25 ans, devaient se marier ce week-end là au consultat du Portugal, à Marseille, en vertue de la loi récemment promulguée par le Parlement portugais autorisant le mariage de deux personnes du même sexe, y compris avec des ressortissants de pays où ces mariages sont encore interdits.
Mais à quelques jours de la cérémonie, les autorités portugaises leur envoient une fin de non recevoir. Motif ? Florent est justement ressortissant d'un pays où de mariage gay n'est pas légal. Selon les deux protagonistes, il s'agit tout simplement d'une violation de la loi portugaise. « Si l'Etat français ne s'en était pas mêlé, on serait mariés aujourd'hui », ajoute Tito Livio. Vendredi, le Conseil constitutionnel rendra un délibéré sur le mariage entre deux personnes du même sexe. En attendant, Mandroux continue sa fronde en faveur de ces unions.