du e-commerce dans le centre ville montpelliérain

— 

Montpellier est la 1re ville web-active
Montpellier est la 1re ville web-active — C.ROSSIGNOL / MDS / 20MINUTES

Faire ses emplettes dans le centre-ville en quelques clics, voilà l'idée de la société montpelliéraine TousEnVille. Elle propose aux consommateurs d'entrer virtuellement dans les boutiques, via une interface web. « Vous pouvez décider d'entrer dans les commerces de votre choix ou alors de faire des recherches par mots clefs. Si vous entrez « jeans », la liste des boutiques d'habillement référencées s'affiche, si vous tapez « appartement », c'est celle des agences immobilières », explique Carlos Fructuoso, le fondateur de TousEnVille.
Une fois l'article dans le panier, il n'y a plus qu'à passer à la caisse virtuelle. Les clients du web bénéficient des mêmes promotions qu'en magasin.
Au retour d'un voyage à San Francisco, aux Etats-Unis, Carlos Fructuoso navigue sur le net, « dans l'espoir d'y refaire une balade, mais virtuelle cette fois. Et rien. » Le quadra y voit un filon. Il quitte son travail de consultant et lance son étude de marché sur Montpellier. Le principe : offrir une balade touristique virtuelle du centre, tout en ayant la possibilité d'y faire ses courses. « Chaque bâtiment a été pris en photo. On a ainsi refait l'hyper-centre bout par bout, jusqu'à obtenir une reconstitution en 3D. Montpellier devient la première ville web-active de France.  ». Pour faire vivre l'affaire, le montant de sa commission sur les ventes en ligne est fixé à 7% .
43 établissements participent à l'aventure, entre les places de la Comédie, Jean-Jaurès, les rues de la Loge et Jean-Moulin. Dans un an, Carlos espère que 260 boutiques, dans 25 rues, seront de la partie.C.R.