Les étoiles arrivent

Nicolas Guyonnet

— 

Les touristes montpelliérains cherchent les étoiles. Le secteur de l'hôtellerie montpelliéraine ne compte que 200 chambres haut de gamme (quatre et cinq étoiles). «C'est insuffisant. Certains événements n'ont pas pu être organisés à Montpellier à cause du manque de chambre de standing », regrette Fanny Dombre-Coste, directrice de l'Office de tourisme de Montpellier.
Une situation qui devrait s'améliorer puisque d'ici à un an, le nombre de ces chambres va augmenter de 150 %. L'hôtel Mariott, devant le nouvel hôtel de ville, proposera 125 chambres. 146 chambres ouvriront également au Crown Plaza au Corum. « Cela devenait une nécessité. Le taux d'occupation des quatre et cinq-étoiles à Montpellier est de 70 %, cette année. Les revenus par chambre ont augmenté de 19 % », indique Fanny Dombre-Coste. Les précurseurs sont les chambres d'hôtes de haute qualité « qui se développent depuis deux à trois ans ». Cette manne économique devrait prendre de l'ampleur. Les professionnels du tourisme entendent développer le secteur du tourisme urbain haut de gamme. Cette clientèle est en augmentation. L'ouverture de la salle Arena et la multiplication des congrès devraient être une locomotive. « ça surprend mais Montpellier fait le buzz à l'international. c'est une destination qui s'impose », se félicite la directrice de l'office de tourisme.
La construction d'hôtels haut de gamme se poursuivra après 2012. Une résidence de tourisme ouvrira à Flaugergues, dans l'est de la ville. Près de la gare Saint Roch, l'architecte François Fontès prévoit un concept d'hôtel cinq étoiles basé sur le bien-être avec spa, massages, etc. Les frères Pourcel ont un projet d'hôtel de luxe à Odysseum. « Nous étalons les projets pour ne rien déséquilibrer », précise l'office de tourisme.